L'éthylène et les fleurs

L'Éthylène et les fleurs

Qu'est-ce que c'est l'éthylène ?
L'éthylène est la seule hormone naturelle des plantes sous forme de gaz. Sa structure chimique est très simple, et stimule l'épanouissement des fleurs, fruits et plantes en pot. Certains producteurs de fruits et horticulteurs utilisent l'éthylène pour accélérer la récolte. Les fleurs le produisent en faibles quantités lors d'un épanouissement naturel. L'éthylène environnant absorbé par les fleurs en accélère leur propre production et donc aussi leur vieillissement. Un produit sensible comme l'oeillet peut se faner en 1 semaine, avant même d'arriver chez le consommateur, au lieu de 4 semaines en moyenne. L'éthylène est considéré comme responsable d'au moins 2% des pertes de fleurs.

Fondamentalement, les fleurs, les feuilles et les boutons tombent pour protéger la fleur de la déshydratation. La raison principale de la chute des fleurs, feuilles et boutons est l'exposition à l'éthylène, par la fleur elle-même ou par des sources externes.
Dès la coupe, la fleur commence à vieillir. Le régulateur de développement produit par la plante est l'éthylène. Afin de poursuivre son développement, la fleur se régénère aussi vite que possible en produisant de plus fortes concentrations d'éthylène. Dans le cas de circonstances défavorables, ce qui arrive après la récolte, les fleurs commencent à produire des quantités excessives d'éthylène. Quand l'éthylène est apporté par une source externe, le processus de vieillissement est également accéléré. La fleur absorbe cet éthylène extérieur qui joue un rôle d'accélérateur interne de vieillissement. De trop fortes concentrations tuent la fleur. De plus, la chute des pétales, des feuilles et le flétrissement sont les symptômes de concentrations d'éthylène inacceptables par la fleur. Un produit sensible comme l'oeillet peut se faner en 1 semaine, avant même d'arriver chez le consommateur, au lieu de 4 semaines en moyenne. L'éthylène est considéré comme responsable d'au moins 2% des pertes de fleurs.

Effets néfastes de l'éthylène
Feuilles cassantes, chute des boutons et des fleurs, sénescence des fleurs, jaunissement foliaire.

Des sources d'éthylène sont :
fruits mûrissants, échappement des machines de combustion, fumée, industrielle ou de cigarettes, levure, bactéries et champignons comme le Botrytis.

Fleurs sensibles à l'éthylène dont les fleurs, feuilles et boutons tombent :
Aconite
Agapanthe
Alstroemeria
Mufflier
Asclepiade
Bouvardia
Cattleya
Chelone
Montbretia
Ymbidium
Delphinium
Dendobrium
Oeillet
Euphorbe
Freesia
Iris
Kniphofia
Pois de senteur
Lys (asiatique)
Paphiopedilum
Phalenopsis
Phlox
Physostegia
Tritelaria

(source : Snijbloemen in de afzetketen, Sprenger instituut, 1986) (Fleurs coupées dans la chaîne de distribution)

Une corbeille de fruits près des fleurs
On voit souvent dans les magazines une corbeille de fruits à côté d'un vase de fleurs. Or, les fruits en mûrissant produisent de l'éthylène, principal problème post-récolte pour les fleurs coupées.

Où met-on le plus souvent des fleurs et des fruits ensemble ?
1. lors des expéditions conjointes de fleurs et de fruits dans un seul camion ou conteneur.
2. corbeilles de fruits mis à proximité des fleurs dans la distribution ou chez le consommateur.
3. bouquets et compositions dans lesquels on a mis des fruits (petites pommes).

Source : Rapid'flore

Referencement gratuit Referencement internet

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site